L'architecture bioclimatique est une branche de l'architecture qui met en valeur l'environnement climatique et géographique d'un bâtiment, dans le respect des modes et rythmes de vie ainsi que de la santé des usagers du bâtiment. Elle concerne tous les types de bâtiments, habitat, tertiaire et industriel, elle a pour objectif de réduire au minimum les besoins énergétiques du cycle de vie d'un bâtiment (construction, exploitation, rénovation, déconstruction) sans créer de pression sur les ressources environnementales, afin de maintenir des températures constantes et agréables, tout en contrôlant l'hygroscopie, la qualité de l'air et la lumière intérieures.

Une telle régulation de l’hygroscopie renforce le confort des résidents. Mais pour bien fonctionner, de telles parois doivent à tout prix empêcher l’humidité de s’accumuler dans le mur, sous peine d’y faire apparaitre des moisissures. En période de grand froid, le risque va même jusqu’à l’apparition de fissures du fait du gel de l’eau stagnante.

La conception bioclimatique d'un bâtiment est parfois appelée plus simplement bioclimatisme.

Vu le renchérissement du prix de l'énergie, le critère de l'économie prend une valeur particulière dans à peu près tous les domaines d'activité, y compris celui de la construction. D'où l'importance prise, dans ce domaine, par " l'architecture bioclimatique", D’ailleurs, le secteur du bâtiment nécessite, à lui seul, 27% de la totalité de la consommation d’énergie globale du pays

 

 

×